Butembo : Constant Ndima enjoint les services de sécurité à « interdire toutes manifestations publiques »

Le Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu vient de s’exprimer sur les troubles qui se sont produits dans la ville de Butembo. Jugeant la situation « très préoccupante et inimaginable », le lieutenant-général Constant Ndima vient de donner ordre pour que cessent les manifestations.

Les décisions du gouverneur militaire du Nord-Kivu sont contentes dans une communication officielle faite ce samedi 13 août 2022. Dans ce document signé par son porte-parole, le Gouverneur militaire « appelle les groupes de pression à se désolidariser des groupes armés et à cesser immédiatement avec des manifestations qui frisent les émeutes et qui (…) profitent » aux ennemis. Les forces de défense et sécurité ont reçu l’ordre de « prendre toutes les mesures qui s’imposent » pour interdire ces manifestations.

« (…) Le Gouverneur militaire (…) enjoint les forces de défense et de sécurité de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour interdire toutes les manifestations (…) rétablir l’ordre dans l’immédiat (…) mettre hors état de nuire toute personne ou tout groupe de personnes qui se rendra coupable des actes criminels (…) et de les déférer devant les juridictions compétentes (…) », écrit le général Sylvain Ekenge dans ce document dont une copie est parvenue à ACTU7.CD.


Au cours des manifestations qui ont secoué la ville de Butembo entre le 10 et le 11 août 2022, trois (3) jeeps de la police ont été incendiées, cinq (5) policiers dont le commandant second de la Légion Nationale d’Intervention (LNI) ont été tués et douze (12) armes emportées.

Lire aussi  Ituri : "Notre province court un risque de massacre à grande échelle jamais connu" (Gratien Iracan)

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires