Métrokin, l’exploit Ngobila ou la supercherie d’une autorité à court d’initiatives ?

 

La semaine dernière a été marquée au niveau provincial de Kinshasa par l’annonce fracassante, une sorte de marketing sur la volonté du gouverneur Ngobila de traduire en acte le projet Métrokin ou la construction d’un vaste réseau ferroviaire pouvant permettre la circulation des Kinois par métroou trains modernes.

Ce projet évalué à 2 milliards USD est reparti en quatre phases dont les trois premières jugées urgentes ont déjà reçu selon le directeur général de Métrokin, Erick Onepunga, un acompte de 200 millions de dollars pour une étude de faisabilité. La rhétorique est jusque-là applaudie par les kinois principaux bénéficiaires.
Seulement, pour des observateurs, rien ne rassure de l’effectivité de ce énième projet du gouverneur Ngobila « baptisé l’homme des initiatives mort-nées ».

De Kin bopeto à Metrokin en passant par Zando où kin sans trou, « l’ancien maître de Yumbi en a la gibecière pleine ». Ce qui inquiète cependant est que rien de concret depuis son avènement à la tête de la mégalopole kinoise. Tout se limite au niveau des énoncés ou chapelet des bonnes intentions. Ainsi, peut-on croire à une nouvelle supercherie signée, le premier citoyen de la ville à travers Metrokin?. L’espoir fait vivre dit-on, les Kinois eux restent postés dans l’attente de se voir à bord des métros. Plaise à la nature d’accorder longue vie à l’initiateur bien qu’arrivé à moins de deux ans de son mandat.

Lire aussi  Kinshasa : bienvenue à la saison de pluie et son cortège de malheurs !

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires