Ass. Gén. ONU : Kinshasa veut obtenir « l’annulation de l’obligation de déclarer au Comité des sanctions ses achats d’armes et munitions »

 

Les autorités de la République Démocratique du Congo (RDC) sont déterminées à faire entendre leur voix lors de la 77e assemblée générale des Nations Unies qui va s’ouvrir à New-York, aux États-Unis.

D’après des sources gouvernementales citées par Radio France Internationale (RFI), Kinshasa attend de la communauté internationale « des mesures coercitives » contre les rebelles du M-23 occupant, avec l’appui du Rwanda, la cité de Bunangana. Les autorités congolaises saisiront cette occasion pour pointer « l’inefficacité des casques bleus ». Selon les mêmes sources, les autorités congolaises attendent des soldats des Nations Unies « une plus grande implication, particulièrement dans la lutte pour la reprise de la ville de Bunagana ».

Enfin, les autorités congolaises solliciteront l’appui des pays africains membres du conseil de paix et de sécurité des Nations Unies pour  » faire annuler l’obligation de déclarer au Comité des sanctions ses achats d’armes et munitions. Cette disposition est vue par Kinshasa comme « une forme d’embargo » dont le pays serait victime. Le Président Félix Tshisekedi est arrivé à New-York dimanche 18 septembre 2022.


Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires