Jean-Jacques Mbungani contredit Muyembe : « Faux, la COVID-19 n’appartient pas encore au passé »

 

Ce vendredi 14 octobre, la population congolaise s’est réveillée avec la bonne nouvelle sur la fin de la pandémie de COVID-19 qui a frappé le monde durant deux années de suite. Selon le virologue Jean-Jacques Muyembe, cette pandémie appartient désormais au passé.

Le Docteur Muyembe qui, selon certaines sources, s’est réservé pour déclarer la fin de la COVID-19 en RDC, laissant la primeur au Ministère de la Santé Publique, a noté que cette maladie ne représente plus un danger public au pays.

Réponse du berger à la bergère, Jean-Jacques Mbungani, Ministre de la Santé publique s’oppose à cette déclaration. Le Patron de la Santé publique en RDC préfère « qu’on parle plutôt de l’évolution de son éradication qui se consolide ».


« Faux, la COVID-19 n’appartient pas encore au passé. Plutôt, l’évolution vers son éradication se consolide », réagit le Ministre de la Santé.

Selon lui, cette mise au point « met fin aux rumeurs sur les réseaux sociaux ». Le Ministre Mbungani dont la communication a été relayée par ses services de communication, rassure la population sur la baisse sensible des cas depuis 16 semaines consécutives.

Déclarée le 10 mars 2020, cette maladie « est vaincue » à ce jour en RDC, grâce à la vaccination, avait révélé le Coordonnateur du secrétariat technique de la Riposte contre la COVID-19 en RDC.

Selon le site statista.com, sur un total de plus de 619,7 millions d’infections liées au coronavirus (COVID-19) dans le monde, 6.53 millions de personnes étaient décédées au 13 octobre 2022, dont 1.443 en République Démocratique du Congo.

Josué Mfutila

 

Lire aussi

Les plus populaires