Nord-Kivu : Dans l’espace Beni-Lubero, les commerçants lèvent la grève mais « se réservent de payer les taxes » suite à la persistance de l’insécurité

Après une semaine de grève, les commerçants de l’espace Butembo-Lubero-Beni au Nord-Kivu reprendront leurs activités dès lundi 13 octobre 2022. Dénonçant l’insécurité persistante dans leur zone, ces hommes et femmes d’affaires disent « se réserver de payer des taxes et impôts ».

La position de ces opérateurs économiques de l’espace Beni-Lubero est contenue dans une correspondance adressée au maire policier de la ville de Butembo. Dans cette missive, ces commerçants expliquent qu’ils ne peuvent plus continuer à payer les taxes et autres redevances à l’État suite à la persistance de l’insécurité qui impacte négativement sur leurs activités.

« (…) Après la levée de la grève, nous décidons de reprendre nos activités lundi 17 octobre 2022, toutefois en nous réservant de payer quelconque taxe et impôt jusqu’à ce que viendra la délégation de votre hiérarchie devant répondre directement et favorablement à nos requêtes (…) Notre crainte est de contribuer dans la caisse de l’Etat par nos propres capitaux qui ne procurent plus gain de cause vue la conjoncture économique liée à l’insécurité persistante dans notre région (…) », lit-on dans cette correspondance dont une copie est parvenue à ACTU7.CD.

Lire aussi  Programme de développement de 145 territoires : Bahati "insiste sur les mécanismes d'encadrement" pour empêcher le détournement des fonds

Depuis une semaine, les activités économiques sont à l’arrêt ou tournent au ralenti dans plusieurs principaux centres de négoce de l’espace Beni-Lubero au Nord-Kivu. Les commerçants de cette région veulent ainsi pousser les décideurs politiques à s’impliquer davantage pour endiguer l’insécurité dans cette région depuis plusieurs années.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires