Nord-Kivu : De nouveaux affrontements signalés entre FARDC et M23 à Rutshuru

 

De nouveaux affrontements ont été signalés la journée de ce jeudi 20 octobre entre les Forces armées de la République Démocratique du Congo, (FARDC) et les rebelles du Mouvement du 23 mars, (M23), à Rangira et Rwanguba, deux entités du groupement Jomba, dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.

Les informations livrées par la société civile du groupement Jomba, renseignent que les éléments des forces régulières ont répliqué à l’assaut de l’ennemi, positionné sur la colline de Shwema, dans le groupement voisin de Bweza.

« C’était vers 15heures 20 à 25 minutes, (heure de l’Est, ndlr), les affrontements ont commencé à partir de nos ennemis du M23 qui attaquaient les FARDC », a expliqué un acteur de la société civile locale.


Depuis l’après-midi de ce jeudi, des mouvements de déplacement de la population sont à nouveau signalés dans plusieurs entités du groupement Jomba, principalement aux environs de Rangira. Des populations civiles craignent pour leur sécurité.

Lire aussi  Levée d'immunités de T. Muamba : Agito, Kimbuta, Vunabandi...dans la commission devant statuer sur la demande du PG

Il faut préciser que les rebelles du M23, soutenus par l’armée rwandaise selon le gouvernement congolais, occupent la cité frontalière de Bunagana, dans le territoire de Rutshuru depuis plus de 4 mois maintenant. En dépit des actions initiées par les forces vives locales pour contraindre les FARDC à lancer la traque systématique de ces rebelles, la situation demeure inchangée sur terrain.

 

Didy Vitava, à Butembo

 

Lire aussi

Les plus populaires