Agression rwandaise : « Mes relations avec Paul Kagame sont froides » (Félix Tshisekedi)

 

Les relations entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame ne sont plus au beau fixe depuis le début de l’agression rwandaise en RDC sous couvert du mouvement du 23 mars (M-23) fin novembre dernier.

Comme lors de ces dernières sorties médiatiques, le Président congolais n’a pas hésité d’accuser de nouveau le son homologue Rwandais Paul Kagame de soutenir le M-23 qui déstabilise la RDC depuis sa partie Est où la population congolaise vit dans la terreur.

C’est lors de son périple Afrique-Europe que Félix-Antoine Tshisekedi a accordé une interview à BBC au cours de laquelle il a évoqué ses relations « froides » avec Paul Kagame.


« Mes relations avec Paul Kagame sont froides. Il s’est décidé d’agresser mon pays, et pourtant lorsque je suis arrivé à la tête de mon pays, je suis allé voir tous nos voisins pour leur faire voir mes intentions, celles d’engager nos relations sur le programme de développement, de projet d’intérêt commun à nos deux pays pour sortir notre sous région de l’image qu’on lui colle de violence et d’instabilité. Cela a marché pendant 3 ans, mais nous nous sentons à présent poignardés sur le dos et c’est inacceptable », a fait entendre Félix Tshisekedi.

Lire aussi  Insécurité au Nord-Kivu : La société civile alerte sur les conditions de vie difficiles des déplacés à Masisi

Par contre, le Chef de l’État congolais s’est aussi prononcé sur le processus de retrait du M-23 comme il a été décidé à Luanda et Nairobi, de stopper le feu. Pour lui, c’est le Rwanda qui s’était engagé à faciliter cette initiative, n’a encore jusqu’à présent rien fait.

« Mais avec le déploiement de la force régionale, la RDC pourrait obtenir le départ du M23 », estime le Chef de l’État du pays agressé.

Pour l’heure, les FARDC affrontent le M-23 pour la récupération de terre congolaise occupée par les rebelles.

Célestin Zeula, stagiaire IFASIC

 

Lire aussi

Les plus populaires