Expulsion de Vincent Karega : « Mr F. Tshilombo l’a plutôt mis à l’abri de la colère qui monte dans l’opinion publique » (D. Kitoko)

 

La décision de l’expulsion de l’ambassadeur rwandais en RDC est vue d’un autre oeil par le parti de Martin Fayulu, l’ECIDé (Engagement pour la Citoyenneté et le Développement). Selon Dévos Kitoko, il ne s’agit pas d’une expulsion.

Dans un entretien accordé cette nuit à ACTU7.CD, le secrétaire général de l’ECIDé pense plutôt que le diplomate rwandais accrédité à Kinshasa a été mis à l’abri de la colère qui ne cesse de monter dans l’opinion en raison de l’agression rwandaise.

« Pour nous à l’ECIDé, Mr Antoine Félix Tshilombo n’a pas expulsé l’ambassadeur Rwandais Vincent Karega de la RDC, il l’a [plutôt] mis à l’abri de la colère qui monte dans l’opinion publique congolaise face à l’occupation, par l’armée Rwandaise, de tout le territoire de Rutshuru et la menace qui pèse sur la ville Goma », a argumenté Devos Kitoko dans des propos recueillis par le média non aligné.

Lire aussi  Ituri : Deux corps sans vie en décomposition avancée découverts à Otomaber

Le SG de l’ECIDé a rappelé que cette expulsion a été demandée à maintes reprises par son parti. Une recommandation non suivie par les décideurs.

« Le président élu Martin Fayulu et l’ECiDé notre parti politique, avons réclamé à cor et à cri, depuis le début de l’agression de la RDC par le Rwanda, l’expulsion de ce monsieur de notre pays et le rappel de notre ambassadeur au Rwanda. Malheureusement, nous avons été répondu par une pluie d’insultes de tout genre de la part des fanatiques aveuglés par l’ivresse du lait d’un pouvoir usurpé », tonne-t-il ensuite.

Et de se plaindre : « L’ECiDé, sous l’impulsion du commandant du peuple, le président élu Martin Fayulu, a organisé plusieurs marches pacifiques et descentes à l’ambassade du Rwanda pour réclamer l’expulsion de Mr Vincent Karega de notre pays, dommage que Mr Tshilombo nous a envoyé la Police pour nous jeter les gaz lacrymogènes ».

Pour lui, « à l’allure où vont les choses, Monsieur Antoine Félix Tshilombo risque de comprendre que le Président élu Martin Fayulu a une longueur d’avance sur la maîtrise de l’évolution du projet de balkanisation de notre pays que lorsque toute la RDC sera occupée et colonisée par le Rwanda ». Devos Kitoko croit dur comme fer que le Chef de l’État « a pris l’habitude d’accepter et d’exécuter les exigences du président élu en retard et après beaucoup de dégâts ».

Lire aussi  Ituri : Plusieurs attaques des CODECO signalées depuis le week-end dernier à Djugu

Lors du Conseil de Sécurité et de Défense présidé par le Chef de l’État samedi soir, il a été décidé de l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda en RDC, car son pays continue à agresser le Congo.

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires