Goma : Des manifestations contre l’agression rwandaise dispersées par la police à la « petite barrière »

La police a dispersé lundi, des manifestations contre l’agression rwandaise au niveau de la petite barrière (poste frontalier avec le Rwanda) dans la ville de Goma, au Nord-Kivu.

Les manifestants qui sont partis de l’entrée président, prévoyaient chuter à la petite barrière « pour lancer un message fort au Rwanda afin qu’il cesse de déstabiliser la République Démocratique du Congo par son soutien au M23 ».

« Aujourd’hui c’était pour dire non à l’agression rwandaise, trop c’est trop, nous ne voulons plus de cette agression. Malheureusement la police vient de nous disperser alors que notre manifestation était pacifique », disent-ils.


Cette situation a été à la base d’une paralysie généralisée des activités socioéconomiques dans la ville de Goma. Au même moment, des affrontements se poursuivent dans le territoire de Rutshuru où les forces armées de la RDC ont de l’ascendance sur les terroristes du M23.

David Lupemba

Lire aussi  Tension à Mbuji-Mayi : le général John Tshibangu annonce des patrouilles diurnes et nocturnes

Lire aussi

Les plus populaires