Affrontements FARDC-M23/RDF à Kiwanja : Une vingtaine des journalistes évacués à Goma par la MONUSCO

Au moins vingt-quatre (24) journalistes de différentes radios de Bunagana, Kiwanja et Rutshuru centre des agglomérations sous menace des terroristes du M-23/RDF ont été évacué à Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, par les éléments de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO), via les Hélicoptères.

La première vague constituée de douze (12) professionnels de la plume, est arrivée lundi 31 octobre dernier alors que la seconde constituée de dix (10) autres est arrivée ce mardi 1er novembre.

L’information est confirmée par Vianney Watsongo, l’un de ces réfugiés de guerre également journaliste à la RIO de Janeiro, une radio locale, émettant depuis Kiwanja.


Parmi ces derniers, on signale deux (2) qui sont venus de la cité de Bunagana à pieds, parcourant ainsi une trentaine de kilomètres.

Ils confirment que « les rebelles du M-23/RDF ont vraiment pillé les matériels de la radio Communautaire de Mikeno (RACOM), le 14 juillet passé.

Lire aussi  Ituri : La CODEPEF condamne l'attaque d'un convoi des officiels et appelle les autorités à mettre fin à l'activisme de la CODECO

Le professionnel de la plume n’est pas épargné des menaces armées auxquelles fait face la République Démocratique du Congo. Les uns sont tués, les autres kidnappés, voire blessés, et ce, au vu et au su de tout le monde.

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires