RDC – Agression rwandaise : « Aucun millimètre carré de notre territoire ne sera cédé à qui que ce soit » (Sama Lukonde)

La République Démocratique du Congo (RDC) ne jure que sur la protection du territoire national contre l’agrasseur rwandais sous couvert du M-23 qui sème la terreur au sein de la population dans l’est du pays, particulièrement dans le Nord-Kivu.

C’est ce qu’a déclaré Sama Lukonde, Premier ministre de la RDC, devant les élus nationaux où il y était ce mardi 1er novembre 2022 pour répondre à leurs préoccupations sur le projet de loi des finances exercice 2023.

« Dans cette contre offensive, aucun millimètre carré de notre territoire ne sera cédé à qui que ce soit. Traverser les frontières est une chose, penser qu’on peut y demeurer en est une autre », a déclaré le Premier ministre Sama lukonde.


Et d’ajouter : « Nos ennemis usent des moyens les plus vildes et les plus sournois pour tuer, violer et massacrer pour atteindre les objectifs maléfiques, en bafouant le principe sacré du droit international et du droit international humanitaire », a-t-il condamné.

Lire aussi  Rutshuru : Reprise des combats entre FARDC et M23/RDF à Rangira

Sama Lukonde a, ensuite lancé un message « fort » aux agresseurs de la RDC : « En ma qualité du Premier ministre, Chef du Gouvernement, je voudrais dire à ces agresseurs et à leurs commanditaires que derrière nos Forces Armées et derrière le Chef de l’État, le peuple congolais se défendra et défendra ce qui lui est le plus cher, la Nation. Nous userons de tous les moyens de defense que nous offre les normes internationales pour le mettre hors d’état de nuire et ramener la paix sur toute l’étendue du territoire national » a-t-il déclaré.

Pour chuter, Sama Lukonde invite l’ensemble de la population congolaise à s’unir pour sauver le pays contre l’agresseur, car  » ce n’est passez seulement l’Est de la République qui est visé, mais par contre c’est toute la République Démocratique du Congo qui est visé ».

Célestin Zeula, stagiaire IFASIC

Lire aussi

Les plus populaires