Rutshuru : Le M-23 fond en larmes après les bombardements de ses positions

 

Les terroristes du mouvement du vingt-trois mars (M-23) sous l’appui du Rwanda de Paul Kagame, se trouvent actuellement dans des conditions plus difficiles, après des bombardements de leurs positions stratégiques dans différentes parties du territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu, par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

L’on peut dire que ces inciviques ont subi des frappes assez intenses de la part de l’armée congolaise, comme l’ont confirmé des sources sécuritaires bien introduites. Dans un communiqué qui porte la signature de son porte-parole, ce mouvement rebelle, sous les larmes aux yeux, condamne ce qu’il qualifie d’ « injustice de la part du gouvernement congolais ».

Par ailleurs, l’armée réaffirme sa détermination dans la traque de ces rebelles rwandais, qui ne veulent pas malgré tout quitter le sol congolais.


Cette manière de faire de l’armée est saluée par la population au travers toute la province du Nord-Kivu, qui encourage les FARDC à faire davantage afin de donner une leçon morale et aux M-23/RDF et à Paul Kagame, le principal agresseur de la République Démocratique du Congo (RDC).

Lire aussi  Agression rwandaise en RDC : "Il est difficile qu'une solution soit trouvée en dehors de vous" (Un émissaire de Tshisekedi à Museveni)

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires