Nord-Kivu : Plus de 4.000 déplacés signalés à Lubero suite aux affrontements FARDC-RDF

 

Au moins 4.750 personnes ont trouvé refuge dans la commune de Kanyabayonga, au sud du territoire de Lubero, (Nord-Kivu), depuis l’occupation des agglomérations de Kiwanja, Rutshuru-centre et plusieurs autres de la chefferie de BWISHA par les rebelles M23 soutenus par l’armée rwandaise. Ces déplacés sont ceux enregistrés par le noyau local de la société civile.

Daniel Muhindo Sengemoja, président des forces vives de Kanyabayonga fait savoir que certaines populations déplacées venues du territoire voisin de Rutshuru sont hébergées dans des églises, écoles et familles d’accueil pendant que les autres passent des nuits à la belle étoile.

« Nous avons enregistré 4 750 habitants, des déplacés dans la commune de Kanyabayonga, les uns venus de Rubare, Kako, Kiwanja, Bunagana et ailleurs », a-t-il fait savoir.


Mardi 8 novembre, une délégation du gouvernement congolais composée des députés élus de Lubero, du représentant du ministre des affaires sociales et humanitaires ainsi que d’autres personnalités politiques ont foulé le sol de Kanyabayonga pour apporter une assistance humanitaire à ces déplacés. Cette assistance est constituée des vivres, non vivres et quelques médicaments.

Lire aussi  Sud-Kivu : L'armée capture 2 miliciens Makanika à Mwenga et récupère 7 armes de guerre et des munitions

Sur place, la délégation a rencontré l’administrateur militaire de Lubero et l’administrateur policier, adjoint du territoire de Rutshuru. Ensemble, ils ont échangé avec les déplacés et la population de Kanyabayonga.

Didy Vitava, à Butembo

 

Lire aussi

Les plus populaires