Insalubrité à Kinshasa : Bahati Lukwebo « pense qu’il faut délocaliser la ville de Kinshasa»

L’insalubrité à Kinshasa ne laisse indifférent aucun congolais soucieux de la mère patrie. C’est le cas du Président de la chambre haute du Parlement, Bahati Lukwebo qui, au cours de la plénière du mercredi 09 novembre n’a pas caché son souci de voir la capitale être délocalisée et repoussée peut-être vers l’espace Bandundu ou Kongo-Central.

Sans ambages, le speaker du Sénat congolais a, du haut de sa tribune, déclaré que tout se résume en un seul mot «impunité». Tout ce que nous vivons, souligne-t-il, c’est parce que les mauvaises pratiques restent impunies.

« (…) Tout ce que nous vivons c’est l’impunité, tant qu’on ne punit pas c’est-à-dire on ne met pas en œuvre l’exécution des lois et règlements qui existent, nous allons toujours aller en reculant …», a-t-il déclaré devant les élus des élus.


Il a, par ailleurs, encouragé les sénateurs à élaborer le plan de la ville de Kinshasa parce que, dit-il, le visage de la capitale lorsqu’on rentre de l’extérieur doit interpeler tout le monde.

Cependant, il estime qu’il serait important de délocaliser la ville de Kinshasa en la repoussant vers l’espace Bandundu ou Kongo-Central ,car ajoute-t-il, telles que les choses se présentent aujourd’hui, « mon village Katana est plus propre que la ville de Kinshasa ».

Il convient de dire que le Président Félix Tshisekedi a lancé en octobre 2019 à Kinshasa, l’opération Kinshasa Bopeto. Ce programme initié par le Gouverneur de la ville Gentiny Ngobila, visait à rendre la ville de Kinshasa salubre en luttant contre les immondices qui jonchent les avenues et principales artères de la capitale de la RDC. Trois (3) ans après, les résultats laissent encore à désirer.

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires