Nord-Kivu : Des professionnels de la santé « inquiets de la recrudescence de l’insécurité à Beni »

 

Le professionnel soignant du territoire de Beni, province du Nord-Kivu se dit inquiet de la recrudescence de l’insécurité dans différentes parties de cette entité territoriale, caractérisée par les incendies des structures sanitaires, les tueries et kidnappings des médecins et infirmiers (…).

Dans une interview accordée à ACTU7.CD ce jeudi 10 novembre 2022, le Docteur Gérôme Munyambethe, médecin directeur de l’hôpital général d’Oïcha, en zone de santé portant le même nom, fait savoir qu’au-delà de l’économie décimée, plusieurs structures sanitaires se trouvent dans le viseur des rebelles des Forces Démocratiques Alliées (ADF), chose qu’il « condamne avec la dernière énergie ».

Il indique cependant que cette situation entraîne une sorte de frustration dans le chef du personnel soignant. Il souhaite donc voir le gouvernement congolais privilégier d’une manière urgente la sécurité des médecins et infirmiers afin de les épargner de la barbarie des rebelles.


Ces derniers jours, les structures de santé sont la cible des attaques des rebelles ougandais ADF à Beni. Les unes sont pillées, les autres calcinées au côté des médecins, malades voire gardes-malades tués soit portés disparus.

Lire aussi  Insécurité dans l'Est de la RDC : Guterres appelle Kinshasa, Kampala et Kigali à dialoguer

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires