Un militaire incontrôlé auteur des tirs, à la base d’une panique et d’un déplacement des populations de Kanyarucinya vers Goma

 

Une panique générale s’observe à Kanyarucinya et Goma (Nord-Kivu) depuis le début d’après-midi de ce mardi 15 novembre 2022. Cette panique est partie d’un militaire incontrôlé qui a tiré des balles aux alentours du camp de Kanyarucinya.

Un autre élément qui a amplifié cette panique, c’est lorsque des militaires FARDC ont été vus sur des motos avec des armes à feu en provenance du front.

Au moins 50.000 personnes se sont déplacé vers Goma suite à cette situation causée par un militaire incontrôlé.


Présent à Goma, l’ancien président kényan Uhuru Kenyatta et le Gouverneur militaire du Nord-Kivu le Lieutenant-général Ndima Kongba se sont dirigés vers le camp de Kanyarucinya pour calmer la situation.

Sur place, des instructions ont été faites à la hiérarchie militaire pour que le militaire auteur des tirs soit retrouvé et puni conformément à la loi.

Jusqu’au moment de la rédaction de cet article, des déplacements des populations continuent à être observés dans la partie nord de la ville de Goma alors qu’une réunion du Comité provincial de sécurité se tient.

Lire aussi  Ituri : Deux personnels MSF dont un expatrié blessés dans une embuscade tendue par des présumés CODECO à Boku

David Lupemba

 

Lire aussi

Les plus populaires