Agression rwandaise : Des députés nationaux déposent un mémo au siège de l’ONU et aux ambassades occidentales ce lundi à Kinshasa

 

Les députés nationaux de la République Démocratique du Congo (RDC) seront, lundi 21 novembre 2022, devant le siège des Nations Unies et les ambassades occidentales à Kinshasa pour dénoncer « le silence inouï de la communauté internationale » face à l’agression de l’Est du pays par le Rwanda.

Ces élus du peuple, toute tendance confondue, se présentant comme « députés révolutionnaires », se retrouveront à 10 heures au palais du peuple et déposeront un mémorandum au siège de l’ONU (Organisation des Nations Unies) et dans les ambassades des pays occidentaux, notamment les États-Unis, la France, l’Allemagne et la Grande Bretagne.

À en croire le député national Ézéchiel Kambale qui informe ACTU7.CD, leur mémorandum « dénonce la passivité et le silence inouï de la communauté internationale face à l’agression rwandaise et ougandaise ainsi que la barbarie sanguinaire de Paul Kagame ».


« (…) Mobilisons-nous pour accentuer la pression sur le Rwanda, Ouganda et leurs complices. Pour le Congo, nous ne nous tairons point. Seule la lutte libère. La patrie ou la mort, nous vaincrons ! », lit-on dans un message transmis aux élus nationaux auquel ACTU7.CD a eu accès.

Depuis le début des violences armées entre l’armée congolaise et le mouvement du 23 mars (M-23) dans la province du Nord-Kivu, les autorités congolaises ont présenté des preuves accablantes du soutien rwandais aux rebelles. Kinshasa pointe également l’obligation de déclarer les armes achetées auquel il est soumis par le comité des sanctions des Nations Unies.

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires