Le Mini-sommet de Luanda appelle à la reprise du dialogue bilatéral entre la RDC et le Rwanda en vue de la normalisation des relations diplomatiques et la reprise de la coopération

Plusieurs résolutions ont été prises lors du Mini-sommet de Luanda au sujet de l’agression rwandaise et du soutien de Kigali aux terroristes du M23 qui déstabilisent l’Est de la RDC.

Parmi ces résolutions, les chefs d’État de l’EAC ont appelé à la reprise du dialogue bilatéral entre la RDC et le Rwanda en vue de la normalisation des relations diplomatiques et la reprise de la coopération.

Ils ont en outre demandé que les FARDC, la Force de l’EAC en collaboration avec la MONUSCO (mission de l’organisation des Nations-Unies pour la stabilisation au Congo) étudient toutes les questions relatives au désarmement et au cantonnement des éléments du M23 et leur soumettre des propositions lors de leur prochain Mini-sommet.


« Les chefs d’État ont convenu de se retrouver prochainement à Bujumbura pour l’évaluation de l’application des conclusions des résolutions et recommandations du Mini-sommet de Luanda.

Le président rwandais Paul Kagame qui a boudé ce Mini-sommet tenu mercredi 23 novembre 2022 à Luanda, s’est fait représenter par son ministre des affaires étrangères.

Cette rencontre convoquée par le président Angolais Joao Lourenço, a connu la présence du congolais Félix Tshisekedi, du burundais Évariste Ndayishimiye et du facilitateur kényan Uhuru Kenyatta.

Kinshasa avait décidé de suspendre tous les accords conclus avec le Rwanda sur le plan économique quelques jours après la reprise de la cité de Bunagana par les terroristes du M23 avec l’appui du Rwanda. L’ambassadeur rwandais en poste à Kinshasa a été expulsé de la RDC il y a quelques jours.

JKM

Lire aussi

Les plus populaires