Négociations de Nairobi : Uhuru Kenyatta dénonce « le détournement des moyens financiers » par le comité d’organisation

Les moyens financiers mis à la disposition du comité d’organisation des pourparlers de Nairobi entre le Gouvernement et représentants des groupes armés actifs dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) ont été détournés. Conséquence : la cérémonie de clôture de ces assises prévue lundi 5 décembre 2022, a été renvoyée à ce mardi 6 décembre 2022.

S’exprimant après le boycotte de la plénière de clôture par les groupes armés, le facilitateur de l’East Africa Community (EAC) accuse « certaines personnes » du comité d’organisation qui ont détourné de l’argent mis à leur disposition pour le déroulement de ces assises. L’ancien président du Kenya menace de « dire au monde entier de ne plus donner de l’argent » à la RDC pour soutenir le processus de paix si ces « personnes » ne remettent pas ces sommes.

« (…) Nous avons assez d’argent pour organiser cette plénière. Je le dis parce que moi-même j’étais parmi ceux qui cherchaient cet argent. Cet argent ne leur appartient pas. C’est de l’argent pour le processus de paix en RDC (…) Si elles ne parviennent pas à décanter cette situation, moi je n’aurai aucun problème de dire au monde entier de ne plus financer ces gens parce qu’ils sont incapables d’organiser des assises convenablement (…) Je vais les accuser auprès de leurs chefs (…) Qu’ils se rassurent de mettre à notre disposition cet argent, c’est un droit pour vous qui êtes ici (…) », a dit l’ancien président Uhuru Kenyatta aux délégués des groupes armés restés dans la salle après le départ de plusieurs autres.


Prévue pour lundi 5 décembre 2022, la plénière de clôture des assises de Nairobi n’a pas eu lieu. Les représentants des groupes armés ont dénoncé des perdiems non payés et ont décidé de quitter la salle du Safari Park Hotel où se déroulent ces assises.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires