Attentat à la bombe à Kasindi : Un troisième suspect aux arrêts en Ouganda (Anthony Mualishayi)

 

Un troisième suspect de l’affaire attentat à la bombe dans une église au poste frontalier de Kasindi (Nord-Kivu), a été arrêté vendredi 20 janvier 2023 par les services de sécurité congolais en collaboration avec ceux de la République de l’Ouganda.

C’est à Pondwe, en Ouganda où ce dernier a été capturé, à en croire l’armée congolaise. Du nom de Musa Shukurani Hibrahim, du genre masculin, ce présumé criminel est de nationalité congolaise.

Selon le capitaine Anthony Mualishayi, porte-parole des opérations sokola un (1) grand Nord, juste après l’explosion de ladite bombe dans l’église de la 8e CEPAC (Communauté des Églises Pentecôtistes), celui-ci avait trouvé refuge dans une maison en Ouganda.


Tout en demandant à tous ceux qui peuvent détenir des informations supplémentaires sur d’autres suspects en errance de bien collaborer avec les services de sécurité pour dénicher les auteurs et écarter la cité de Kasindi et autres milieux d’éventuelles menaces qui pèsent sur eux, l’armée continue à demander à la population du grand Nord d’éviter tout rassemblement pouvant donner à l’ennemi l’occasion d’accomplir sa mission.

‹‹ Uni, nous serons forts et nous gagnerons cette guerre des kamikazes dans notre zone ››, a déclaré le capitaine Anthony Mualishayi.

Le bilan de cet attentat à la bombe au poste frontalier de Kasindi fait état de quinze (15) morts et environs soixante (60) blessés qui sont sous traitement médical.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires