Agression rwandaise : De fortes détonations d’armes entendues à Kitchanga, affrontements en cours entre les FARDC et le M-23/RDF

 

De fortes détonations d’armes lourdes et légères se font entendre depuis le matin de ce mardi 24 janvier à Kitshanga, à la limite entre les territoires de Masisi et Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu. Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) s’affrontent aux rebelles rwandais du M-23 qui cherchent à gagner plus de terrain dans cette province.

Des sources locales rapportent que les soldats rwandais, sous la peau du M-23, veulent couper la route Kitchanga-Goma, ce que les forces loyalistes tentent d’empêcher.

Dans et autour de cette cité, la panique est générale. Mais le président de la société civile de Kitchanga se veut rassurant.


« Nos forces armées se comportent très bien. Ils sont en train de repousser les rebelles en ce moment. Avec cette force, nous ne devons pas craindre en tout cas », dit Monsieur Topi, cité par le journaliste Daniel Muchombero.

Malgré ces assurances, il s’observe un déplacement massif de la population vers Sake, à 27 Km à l’Ouest de la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu alors que d’autres se rendent à Mweso ou encore Kibachiro. Ce qui pousse la société civile locale de déplorer le « silence des troupes kényanes de l’EAC ».

Jusqu’au moment de la rédaction de cet article, des détonations d’armes continuent de se faire entendre. Difficile de déterminer le bilan de ces affrontements…

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires