RDC – Usurpation, faux et usage de faux, indiscipline… : Le Président du Conseil National de la Jeunesse suspendu !

Il ne peut plus occuper les fonctions de président du bureau du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) pour l’instant. William Mukambila Mukambila a été suspendu de ses fonctions par un arrêté ministériel rendu par le Ministre de la Jeunesse Yves Bunkulu.

Plusieurs griefs sont retenus contre William Mukambila Mukambila. Le plus principal encore frais dans l’esprit des congolais, c’est l’organisation, par lui, de la rencontre du 30 novembre 2022 entre le Chef de l’État et les jeunes. « Rencontre dominée par une désorganisation indescriptible jusqu’au monnayage des invitations », note l’arrêté qui parle d’insubordination vis-à-vis de la hiérarchie, lui reprochant, dans le même temps, de « l’indiscipline caractérisée dans la gestion du conseil national de la jeunesse ».

Le Président du CNJ est aussi suspendu pour « usurpation du pouvoir » pour avoir signé un ordre de mission le 15 septembre dernier pour une mission officielle en Italie, en France puis en Belgique, alors qu’il s’agit d’un pouvoir exclusif du Ministre de tutelle. Usurpation de pouvoir également lorsqu’il a signé une note circulaire le 13 janvier 2023 à l’attention des Ministres provinciaux de la jeunesse sur la suspension de l’organisation des Assemblées générales électives des Conseils provinciaux de la Jeunesse.


Aussi, le Ministre Yves Bunkulu accuse William Mukambila Mukambila de « faux et usage de faux » pour avoir imité la signature du Vice-président du CNJ en charge des Finances dont il a utilisé les noms.

Le Ministre Yves Bunkulu a décidé de son remplacement par son vice-président, ce qui ouvre la voie à une action disciplinaire pour le Président du CNJ suspendu.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires