Assainissement de Kinshasa : Ngobila tâtonne!

 

La ville de Kinshasa sombre de plus en plus dans la crasse. Ce qui justifie l’éternelle appellation de ville la plus sale de la planète. Des montagnes d’immondices jonchent honteusement, les rues de 24 communes de la capitale.

Ajouter à cet état des choses calamiteux, l’absence d’une politique avérée d’assainissement. L’autorité urbaine en place qui avait promis monts et merveilles aux kinois est visiblement éssoufflée. Le projet Kin bopeto et ses branches ont montré leurs limites au point de confondre l’initiateur, Ngobila en panne d’idées. Le gouverneur venu à la tête de la capitale en faveur de la coalition CACH – FCC de triste mémoire ne s’est visiblement jamais défait de l’étoffe PPRD (Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie) son ancien parti célèbre pour n’avoir pas créé le bonheur des milliers de kinois et de surcroît, des milliers des congolais.

Par absence de vision, Gentiny Ngobila tâtonne dans l’assainissement de Kinshasa. Il est là où on ne l’attendait pas alors qu’il suffit de bien cerner la situation pour bien agir également. L’impression que le premier des kinois donne selon un analyste est de privilégier les affiches flatteuses à l’égard du chef de l’État.
C’est dans cette optique qu’il faut comprendre la très improvisée opération d’assainissement de certains coins de la capitale à l’approche de la visite du Pape François. Un sursaut qui illustre parfaitement, le tâtonnement de l’autorité provinciale à rendre Kinshasa salubre.


Dans cette allure se questionnent des observateurs, où va Kinshasa, la capitale dans la mesure où, l’assemblée provinciale a opté pour un silence complice? Un appel est ici lancé aux kinois à quelques mois des élections à opérer un choix parfait des élus provinciaux.

Lire aussi  « L’adhésion de l’alliance CCU et alliés à l’union sacrée peut sauver le FCC » (tribune)

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires