Cohésion nationale : Sans rencontrer ni Kabila ni Katumbi, Olengankoyi va bientôt déposer le rapport des consultations du CNSA auprès du Chef de l’État

Sans parvenir comme annoncé à rencontrer l’ancien Président et autorité morale du FCC (Front Commun pour le Congo), Joseph Kabila et le chairman de l’Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, le Président du Conseil National de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA), Joseph Olenghankoy s’apprête à remettre au Président Félix Tshisekedi, le rapport détaillé des consultations des personnalités politiques et de la société civile visant à renforcer la cohésion nationale en vue d’une décision pour stopper le plan de balkanisation de la République Démocratique du Congo (RDC).

Selon le bureau du CNSA, la rédaction dudit rapport est quasiment bouclée. Pour certains observateurs, Joseph Olenghankoy vient de rater l’occasion de retrouver ses lettres de noblesse, car, ont-il dit, la dernière phase de ces consultations qui devrait sanctionner les rencontres en aparté avec Joseph Kabila et Moïse Katumbi était l’une des plus importantes étapes de cette mission d’une institution d’appui à la démocratie qui peine à obtenir un financement pour son fonctionnement.

Lire aussi  Manu Birato, l'homme d'affaire du Sud-Kivu quitte Kamerhe et adhère au PPRD

Cependant, d’aucuns félicitent le travail réalisé par le CNSA, qui a tant soit peu échangé avec les forces vives de la Nation, politiques comme sociales pour d’une part, faire face à l’agression rwandaise et de favoriser un consensus autour des élections de fin décembre 2023 d’autre part.


Entamées au mois de novembre de l’an dernier, ces consultations ont été effectuées à Kinshasa la capitale et à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

À Kinshasa, Joseph Olenghankoy a échangé avec plusieurs leaders politiques du pays, notamment le Président honoraire du Sénat, Léon Kengo Wa Dondo, « dont l’expérience est très utile pour la restauration de la paix dans l’Est du territoire national », et l’opposant congolais Martin Fayulu, qui d’après le président du CNSA, s’est dit « prêt à rencontrer son frère Félix Tshisekedi pour discuter sur la situation actuelle que traverse le Congo, et pas autre chose ».

Au cours de ces mêmes consultations, Joseph Olenghankoy a consulté à Lubumbashi des acteurs politiques et sociaux, dont l’ex patron de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR), Kalev Mutond, l’ancien Gouverneur du Lualaba, Richard Muyej ainsi que les autorités traditionnelles de l’espace Grand Katanga.

Lire aussi  RDC : » le discours du Président de la République est empreint d’intelligence, de sagesse, de maturité, et de volonté de changement « , estime Constant Mutamba

Parmi les dernières délégations reçues par le Président du CNSA, figurent le représentant du Conseil de l’Apostolat des Laïcs Catholiques du Congo (CALCC) et celui des experts de la société civile, en l’occurrence de Jean Bosco Lalo et Dieudonné Mushagalusa, qui ont chacun, salué l’échange avec Joseph Olenghankoy et surtout sa bravoure.

Des observateurs avertis redoutent que ce rapport du CNSA s’inscrive dans l’idée d’un nouveau dialogue national avant la tenue des élections générales prévues cette année, car, soulignent-ils, certains politiques ne tiennent qu’au partage du pouvoir au détriment des problèmes du peuple.

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires