Maniema – exactions contre les jeunes filles : Sama Lukonde dénonce les actes commis par les miliciens Maï-Maï

Le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde a, lors de la 84e réunion du Conseil des Ministres de ce vendredi 27 janvier 2023, condamné et dénoncé les exactions dégradantes et inhumaines des miliciens du groupe armé Maï-maï/Malaïka qui s’illustrent dans des pratiques islamistes de la charia.

Le chef du gouvernement a tenu à informer aux membres du Conseil que ces miliciens ont récemment passé à la flagellation des jeunes filles et femmes habillées en jupes courtes ou en pantalons dans la zone sous leur contrôle, précisément dans la commune rurale de Salamabila, dans le territoire de Kabambare (Maniema).

Il a rassuré, au cours de cette réunion, qu’une délégation va se rendre sur place, dans les prochains jours, à la suite du rapport de services sur les sévices corporels subit par ces compatriotes.


Dans des vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux, l’on peut voir des miliciens chicoter, avec toutes leurs forces, des jeunes filles pour avoir porté de « courtes jupes » ou pantalons. Certaines d’entre elles ont été déshabillées devant leurs membres de famille.

Lire aussi  Rutshuru : Des présumés rebelles M23 tentent de reprendre le contrôle de certains villages

Pierre Kabakila

Lire aussi

Les plus populaires