Crise Kinshasa-Kigali : Tshisekedi appelle « à de vraies sanctions contre Paul Kagame »

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi a réuni ce lundi 30 janvier 2023 au Palais de la Nation à Kinshasa, les corps diplomatiques (ambassadeurs et chargés de mission…) de différents pays accrédités en République démocratique du Congo (RDC).

Regroupés dans le cadre de la cérémonie d’échanges de voeux, Félix Tshisekedi a profité de l’occasion pour sensibiliser ces diplomates sur plusieurs questions de l’heure au Congo-Kinshasa, principalement les élections générales prévues en décembre de cette année et les conflits sécuritaires dans l’Est avec l’agression avérée du Rwanda.

Dans son discours devant ses invités, le Président de la République a appelé « à de vraies sanctions de la communauté internationale contre Paul Kagame » dont ses dernières sorties médiatiques attestent la détermination de son pays à balkaniser la RDC.


De ce fait, le cinquième Président de la RDC a rappelé la détermination du peuple congolais à ne céder aucun centimètre de son territoire.

Lire aussi  RDC : Le FCC en retraite politique à partir de ce vendredi à Safari Beach

« Hier, aujourd’hui, ni demain, aucun compatriote n’acceptera de céder le moindre centimètre du territoire national au Rwanda », a dit Félix Tshisekedi Tshilombo.

Face à ces diplomates tout comme devant la tribune des Nations-Unies à la dernière Assemblée générale de l’ONU, le premier citoyen congolais attend des Nations « la condamnation du Rwanda et à des sanctions contre le régime dirigé par Paul Kagame ».

Sur le plan international, plusieurs pays dont l’Espagne, la Belgique, la France, les États-Unis ont condamné le soutien du Rwanda aux terroristes du M23 qui tuent, violent, massacrent de paisibles citoyens dans plusieurs localités de l’Est de la RDC.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires