Compagnie sucrière de Kwilu Ngongo : Tshisekedi déplore la discrimination et l’injustice sociales dans les politiques d’embauches et des politiques salariales

 

Le rétablissement du dialogue social dans les sociétés du Portefeuille de l’Etat notamment à la Compagnie sucrière de Kwilu Ngongo, était au menu des échanges lors de la réunion du conseil des ministres tenue le 3 janvier 2023.

D’après le compte rendu du porte-parole du gouverneur, « le Président de la République a déploré la situation intolérable de discrimination
et d’injustice sociales dans les politiques d’embauches et des politiques salariales
qui s’observent dans la Compagnie sucrière de Kwilu Ngongo ».

« Cette situation qui proviendrait des recrutements opérés dans le non-respect des
dispositions légales, conventionnelles et règlementaires qui régissent cette
entreprise agro-industrielle, et du fait de l’application des barèmes salariaux
disparates et discriminatoires, en violation de l’article 86 de la Loi portant Code du Travail en République Démocratique du Congo, porte gravement atteinte aux droits des travailleurs qui sont obligés de croupir dans la misère », lit-on dans le compte rendu.


Pour y faire face précise-t-on, le Président de la République a instruit la Ministre d’Etat, Ministre du Portefeuille en collaboration avec la Cellule Climat des Affaires de la
Présidence de la République, de diligenter une mission d’évaluation de la situation sociale au sein de la Compagnie sucrière de Kwilu-Ngongo, afin que l’Etat actionnaire puisse en transmettre ses observations et recommandations au Conseil d’Administration.

Lire aussi  Kasaï : Démolition des maisons construites anarchiquement au cimetière saint André de Tshikapa

JKM

 

 

Lire aussi

Les plus populaires