RDC : Le CSAC décide de couper le signal des chaînes rwandaises émettant sur Canalsat pour une durée de 3 mois

La crise sécuritaire s’accentue entre la RDC et le Rwanda. Au delà de l’aspect sécuritaire, le secteur des médias vient d’être touché. C’est dans la soirée de ce mardi 7 février que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et Communication (CSAC) a annoncé la coupure du signal, pour une durée de quatre-vingts-dix (90) jours, des chaînes rwandaises émettant en RDC sur le bouquet Canalsat.

Cette décision du CSAC n’est pas un fait du hasard. Selon le secrétaire d’instruction de cette structure, qui signe ce document, plusieurs raisons ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase dont la brouille, de manière intempestive, des émissions radiotélévisées diffusées depuis la RDC dans le chaînes congolaises, par le même bouquet sur le territoire congolais.

« L’interruption des programmes diffusés par la RTNC sur le territoire rwandais via canal+ Rwanda, laissant allègrement les télévisions rwandaises arroser au même moment les populations congolaises, à l’occasion de la visite papale à Kinshasa, du discours de la haine », voilà un autre mobile sur lequel s’est basé le CSAC pour prendre cette décision ferme.

Lire aussi  A. Kabuya : "le FCC n'est pas un modèle en Afrique en ce qui concerne la gestion du pays"

Le document note aussi l’intox, l’incitation à la désobéissance civile, la démoralisation des FARDC au profit du M-23/RDF…

Jusque-là, le Rwanda ne montre aucune volonté de vouloir fléchir à tous les processus de paix, en continuant à apporter l’appui au M-23 pour faire la guerre à la RDC assiégée dans sa partie Est, principalement dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires