CENI : Les agents de l’AO1 promettent de retourner dans la rue après expiration du moratoire accordé au bureau Kadima pour leur paiement

 

Ils promettent de retourner dans la rue pour exiger le paiement du deuxième mois et les quinze (15) jours supplémentaires leur dus. Les agents temporaires de la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) de la première aire opérationnelle, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, ne comptent pas baisser les bras tant qu’ils n’auront pas reçu gain de cause suite à leurs revendications, disent-ils.

Selon Shimi Ngalaso, représentant des agents temporaires de l’AO1, le délai accordé à la CENI pour régulariser leur situation est déjà passé depuis le mercredi 15 mars à 23h59′. Pour ce faire, il compte retourner dans les rues pour faire entendre leurs voix.

« Nous demandons à la communauté tant nationale qu’internationale d’être témoins, et nous promettons d’être dans la rue sur toute l’étendue de la première Aire Opérationnelle dans peu de temps afin de recouvrer nos droits », a-t-il dit à ACTU7.CD.

Lire aussi  Kabund sur son mandat de député : "Un député ne peut perdre son mandat que s'il a délibérément quitté son parti"

Dans ce contexte, il appelle à l’apport de tous ces collègues pour la réussite de cet événement futur.

« J’appelle tous les agents temporaires de la première aire opérationnelle à la mobilisation », a conclu Shimi Ngalaso d’un ton ferme.

Lundi, la marche de ces agents temporaires interdite plus tôt par l’hôtel de ville, a été soldée par des arrestations de certains d’entre eux. Une forte mobilisation policière avait été déployée aux abords de la direction générale de la Centrale électorale pour étouffer cette manifestation.

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires