Agression rwandaise : 5 présumés recruteurs de la coalition M23/RDF aux arrêts

Cinq (5) présumés agents de liaison chargés du recrutement au sein du mouvement du vingt-trois mars (M23) en union des forces avec l’armée rwandaise (RDF) ont été capturés vifs par les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Leur présentation à la presse est intervenue ce mardi 21 mars 2023 par le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko, porte-parole du Gouverneur militaire du Nord-Kivu.

‹‹ Ils joueraient, tel que annoncé, le rôle de recruter des jeunes pour qu’ils s’adhèrent dans ce mouvement rebelle à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu ››, souligne le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko.


Devant les journalistes, un (1) de ces inciviques a avoué être au service du M-23/RDF depuis la ville de Goma, il y a quelques jours. Il fut sensibilisé par son collègue de classe, qui est déjà dans le mouvement, lui promettant cent dollars (100 USD), pour vingt (20) personnes.

Le porte-parole du Gouverneur militaire du Nord-Kivu a saisi cette occasion pour demander à la jeunesse de s’épargner de ces genres de recrutement, mais à s’enrôler massivement dans le rang des FARDC.

Lire aussi  Nord-Kivu : Un élève tué par des inconnus armés à Rutshuru

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires