Daniel Safu : La rue à l’assemblée nationale !

Le député Katumbiste est à la Une de l’actualité après un long moment de silence. Daniel Safu fait parler de lui comme de coutume. Seulement, c’est de manière peu recommandée.

Il s’est illustré ces derniers temps par des déclarations jugées épidermiques de part leur caractère vulgaire, enfantin et irresponsable. Dans une vidéo devenue virale, Daniel Safu menace de chasser le régime en place si la loi Tshiani qui viserait selon lui, son guide éclairé Moïse Katumbi, venait d’être adoptée. Du tapage éhonté, dénonce un fin connaisseur de l’ancien journaliste devenu député.

Agitateur de premier rang, Daniel Safu Butemuni s’est fait pas mal d’ennemis pour ses attaques dans un langage de la rue. Ce proche du président d’ensemble pour la République est un controversé. Arrivé à l’assemblée nationale, il ne s’est pas défait de cette peau. Le palais du peuple est une pépinière pour lui. Selon des sources, Safu est membre de toutes les commissions, très actif dans le monnayage des motions, les dossiers sales sont échangés contre l’abandon des motions souvent en gestation. Le député fait le dédain à l’hémicycle de Lingwala, révéle un de ses collègues à Actu7.cd.

Lire aussi  RDC-Plainte contre Kabila : " La démarche de Mukuna doit surmonter trois obstacles majeurs pour être crédible" (Tribune de J.P Tshimanga)

Menacé d’invalidation par la cour constitutionnelle, au lendemain de son élection, Daniel Safu fut partie des députés qui passaient des nuits blanches dans l’enceinte de la haute cour. Des méthodes peu recommandées. Dans une autre vidéo en circulation sur les réseaux sociaux, l’élu de la Funa traite Jules Alingete, inspecteur général des finances d’être né d’un père sénégalais et d’une mère congolaise. Eu égard à ce qui précède, il y a lieu de s’interroger sur ce que réserve Safu à la prochaine occasion.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires