Enrôlement des électeurs : Plusieurs agents temporaires arrêtés à la suite d’une marche à la CENI et transférés au camp Lufungula

 

Au moins sept (7) agents temporaires de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) qui ont travaillé aux opérations d’enrôlement et d’identification des électeurs dans la première aire opérationnelle ont été arrêtés à la suite d’une marche de protestation ce lundi 27 mars 2023 au siège de la Centrale électorale.

Plusieurs sources qui ont alerté ACTU7.CD précisent que ces agents temporaires arrêtés par la Police commise à la charge de la sécurité de la CENI ont été transférés au Camp Lufungula dans la commune de Lingwala à Kinshasa.

Ces derniers ont organisé une marche jusqu’au siège de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) « pour réclamer leurs salaires de deux mois jusque-là non payés par Denis Kadima, alors que les centres des opérations d’enrôlement des électeurs dans la première aires opérationnelle ont fermé depuis début février ».


Leurs collègues cantonnés devant les installations de la centrale électorale « condamnent ces arrestations arbitraires et fustigent le comportement des forces de l’ordre qui ont fait usage de la force en les brutalisant alors qu’une manifestation pacifique pour réclamer un salaire, est un droit garanti par la Constitution et les lois du pays ».

Lire aussi  Le FCC se vide : A son tour, le PALU salue le discours de Tshisekedi et se dit prêt à adhérer à l'union sacrée

Plusieurs manifestations organisées par ces agents temporaires pour réclamer leurs salaires ont été étouffées par la Police Nationale Congolaise (PNC).

Josué Mfutila

 

Lire aussi

Les plus populaires