Haut-Katanga/l’hymne de l’UDPS entonné à l’assemblée provinciale : Mécontents, les députés FCC quittent la salle

 

La plénière de l’ouverture de la session de mars a été boycottée par les députés provinciaux du front commun pour le congo (FCC), le jeudi 30 mars à Lubumbashi chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

Ils l’ont fait savoir dans une déclaration faite à la presse locale après avoir quitté la salle de la plénière du bâtiment du 30 juin situé sur l’avenue Lubilanji dans la commune de Lubumbashi.

D’après Pablo Ngwej un des députés provinciaux de la plateforme de l’ancien président Joseph Kabila, « la République Démocratique du Congo (RDC) n’est pas un parti Etat où l’hymne d’un parti politique doit été entonné en pleine séance inaugurale ».


 » Et on ne pouvait pas supporter cela. C’est comme si on était en train de bafouer la démocratie dans notre pays et dans notre province. On ne peut pas revenir à l’ancien système de parti Etat. Et nous considérons que ça, c’est une ouverture de l’Union sacrée et bien, nous sortons. Nous allons attendre le jour où il y aura ouverture officielle du parlement du Haut-Katanga, en ce moment là nous viendrons », a-t-il déclaré.

Lire aussi  Marche de la jeunesse de l'UDPS à Kinshasa : "Je suis la personne la plus heureuse pour la réussite de cette marche" (Augustin Kabuya)

Une situation qui ne laisse pas indifférent le député Banza Malale qui lui aussi s’inquiète de cet acte tout en précisant que, chanter l’hymne national suivi de celui du parti politique Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) c’est injurier l’État Congolais et la démocratie tant prônée.

« L’hymne national est chanté appuyé par l’hymne d’un parti politique, c’est une injure contre l’État, contre la démocratie et c’est une bêtise insupportable », s’est-il indigné.

Frank Kalonji

 

Lire aussi

Les plus populaires