Kinshasa-Détérioration des infrastructures routières, embouteillages, inondations… : Ngobila somnole, Mpoyi danse!

L’image de Kinshasa a davantage été écornée avec des embouteillages et les inondations qui engloutissent les habitations et la destruction quasi totale des infrastructures routières. Une situation dramatique de nature à réveiller les autorités provinciales.

Hélas, la ville donne l’image d’être abandonnée à son triste sort. Plusieurs analystes accusent le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila de somnolence et dénoncent avec véhémence, des scènes des danses que présente Godé Mpoyi, Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa alors que le pire plonge la capitale congolaise et ses habitants dans le désespoir. L’on est loin de sentir la présence d’une autorité préoccupée par le sort de ses administrés.

Le comportement de chacun suscite des interrogations. Comment et sur base de quels critères sont-ils parvenus à ce niveau de responsabilité ? Mais, pourquoi ne sont-ils pas sanctionnés pour cette forme d’incompétence accentuée d’une insouciance prononcée ? Il y a anguille sous roche à un niveau donné du pouvoir décidément, fait remarquer un observateur.

Lire aussi  RDC : Ça sent mauvais au ministère des finances!

Pendant ce temps, il faut souligner que le mois d’avril l’un des plus pluvieux de l’année n’est qu’à son quatrième jour. Le pire est à craindre. Ngobila et Godé Mpoyi porteront davantage la responsabilité du chaos qui s’annonce. Parler d’une route en parfait état à Kinshasa est une utopie. Celles qui existent sont bloquées par des embouteillages montres. À ce désastre, figurent les inondations dont personne n’ignore la cause dans une ville où règne la loi de la jungle.

C’est ici le lieu d’interpeller la plus haute autorité du pays. Il y a péril en la demeure. Le président de la République est appelé à l’urgence en sa qualité de garant de la bonne marche du pays.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires