20e anniversaire du décès de Frédéric Kibassa Maliba : « Nous sommes dans une période de la réalisation d’une vision… » (A. Kibassa)

 

A l’occasion du 20e anniversaire du décès de Frédéric Kibassa Maliba l’un des pères fondateurs de l’UDPS, ses familles biologique et politique se sont retrouvées samedi 8 avril 2023 au siège du parti à Limete 12e rue, où une cérémonie commémorative a été organisée.

Cette cérémonie a connu la participation de l’autorité morale de l’UDPS Kibassa, Augustin Kibassa Maliba, des membres de la famille biologique de Frédéric Kibassa Maliba, des pères fondateurs encore en vie, des cadres du parti et d’autres invités.

Après la messe qui a été dite en la mémoire de Frédéric Kibassa Maliba, s’en était suivi des témoignages par ses proches et membres de famille biologique.


Pour Augustin Kibassa Maliba, « nous avons célébré la vie d’un grand homme, un homme qui a inspiré plusieurs, qui n’est pas resté focalisé dans sa famille biologique, qui a vraiment inspiré la nation congolaise par son travail, par son charisme, sa détermination à chercher le bien de ce pays ».

« Il faut que je note ici que c’était une rupture par rapport à un certain moment où ils étaient avec le pouvoir du président Mobutu à l’époque, et ils avaient décidé de rompre avec tous les biens faits qui pouvaient venir de ce pouvoir pour se tourner vers le peuple. Et pour nous aujourd’hui, c’est vraiment une interpellation ; se dire c’est vrai, nous célébrons cette mémoire d’un grand combattant, d’un homme qui s’est donné en fin de compte pour pour la République, mais la question qu’on se pose c’est quelle est la suite ? sommes-nous dignes de ce combat? Nous qui nous réclamons aujourd’hui, on peut dire à juste titre comme étant ses héritiers, je ne parle pas de la biologie, je parle vraiment à tous ceux qui l’ont suivi idéologiquement, qui ont cru à son combat », a déclaré l’actuel ministre des Potes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la communication.

Lire aussi  Victorieux au Conseil d'État, Jean-Marc Kabund perd la bataille à la Cour constitutionnelle

Et de renchérir : « je pense que le plus important vraiment c’est de faire en sorte que le rêve, la vision que Frédéric Kibassa Maliba avait avec les autres membres fondateurs de son parti puisse à ce jour se concrétiser ».

« Aujourd’hui je peux dire qu’il y a un pas, parce que nous avons un fils de l’UDPS à la tête du pays, nous sommes au gouvernement de la République, nous venons de loin, nous devons avancer à pas sûr, déterminé pour mériter de ces grands hommes. Ils se sont sacrifiés finalement et pour nous c’est vraiment une interpellation qui nous pousse aujourd’hui à dire qu’attention ce n’est pas une période de jouissance, nous ne sommes pas dans une période de jouissance. Nous sommes dans une période de la concrétisation de la réalisation d’une vision », a-t-il martelé.

A Kibassa Maliba de conclure, « bien sûr, ça nous prend encore des sacrifices, ça nous prend certains accompagnements, ça nous prend de conscientiser le peuple pour qu’on comprenne qu’attention, il y a un combat à mener à l’interne et aussi un combat à mener à l’externe, ce pays est ce qu’il est, Dieu l’a nanti de tout. Est que ce qui est certain nous devons non seulement l’amener à bon port, mais s’assurer qu’il va s’imposer dans le concert des nations ».

Lire aussi  "J'ai encore beaucoup à donner pour la RDC qui se trouve aujourd'hui au bout de l'abîme à cause des acteurs politiques" (Kamerhe)

Né le 28 décembre 1939 à Lubumbashi, Frédéric Kibassa Maliba est décédé le 5 avril 2003 à Bruxelles de suites d’une maladie.

JKM

 

Lire aussi

Les plus populaires