Attaque rebelle à Beni-Musandaba : le bilan passe de 21 à 26 morts

 

Après l’attaque des djihadistes ADF (Forces Démocratiques Alliées) au village Musandaba, à l’Ouest de la commune d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni (Nord-Kivu), de nouvelles découvertes se font signaler.

Alors qu’on venait d’enterrer la journée de ce lundi 10 Avril, dix-neuf (19) de vingt et un (21) tués vendredi dernier, cinq (5) autres corps ont été ramassés en brousse ce lundi toujours à Musandaba.

Maître Patrick Mukohe, premier vice-président de la société civile qui s’est confié à ACTU7.CD, parle des civils exécutés par ces mêmes inciviques alors qu’ils revenaient de leurs champs respectifs.


Cet acteur de la société civile, plaide pour l’élargissement des opérations conjointes FARDC-UPDF jusque dans la partie Ouest du territoire de Beni, où l’ADF circulerait en électron libre.

Cependant, des doutes sont toujours exprimés autour de l’identité des auteurs de cette nouvelle tuerie. Seul le mode opératoire laisse croire aux habitants que ce serait les rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées). Ainsi donc, plusieurs couches sociales plaident pour qu’une enquête sérieuse soit amorcée.

Lire aussi  Nord-Kivu : Reprise des combats entre l'armée et les RDF/M-23 sur l'axe Tongo-Bishusha

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires