La SADC décide de déployer une force spéciale pour en finir définitivement avec les terroristes du M23 avec leurs alliés

C’est un nouveau tournant dans la recherche de la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC.

Le sommet de la Troïka de la communauté de développement de l’afrique australe (sadc) plus les pays contributeurs des troupes a débouché par l’acceptation du déploiement de la force d’intervention de la Sadc en vue de combattre et d’éradiquer les forces terroristes du M23 et ses parrains qui procèdent à des massacres massifs des populations congolaises.

Préoccupés par l’instabilité et la détérioration de la situation dans l’Est de la RDC , le sommet a condamné l’activisme des groupes armés particulièrement le M23.


« Le Sommet a réitéré son appel à la cessation immédiate des hostilités par tous les Groupes armés et leur retrait inconditionnel des localités sous occupation actuellement « , peut-on lire dans le communiqué final.

Tout en appelant au soutien régional immédiat au Gouvernement de
la RDC pour faire face à la situation sécuritaire qui prévaut dans l’Est du pays avant les élections nationales prévues en décembre 2023, le sommet a réitéré l’engagement indéfectible de la SADC dans la lutte contre des groupes armés dans l’est de la RDC pour ouvrir la voie à une paix, sécurité et prospérité au peuple de la RDC et de la sous -région dans son ensemble.

Lire aussi  Kananga : Vers la création d'un livre numérique des survivantes des violences sexuelles

« Le Sommet a approuvé le déploiement d’une Force SADC dans le cadre de la Force en attente de la SADC en tant que réponse régionale en appui à la RDC pour rétablir la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC, « ont en substance déclaré le sommet de Windhoek.

Le Sommet a noté avec satisfaction la réponse positive de l’UA pour organiser un Sommet Quadripartite avec la SADC, l’EAC, la CIRGL et la CEEAC
pour la coordination et l’harmonisation des différentes forces d’ interventions opérationnelles en RDC.

Il sied de rappeler que la force de la Sadc a deja fait ses preuves à l’Est de la RDC dans le cadre de la Force d’intervention ( FIB) en 2013 qui avait défait les M23 en 2013 .
En effet, dans le cadre de cette force , la république sud africaine avaient fourni des moyens aériens importants tandis que la Tanzanie avait déployé ses troupes combattantes.

L’appui militaire de la Sadc est un succès diplomatique pour le président Félix Tshisekedi, président en exercice de cette organisation sous-régionale préoccupé à obtenir une force plus offensive en appui aux FARDC.

Lire aussi  LINAFOOT : Congo Airways sera le transporteur des équipes engagées au championnat national

Il intervient 24 heures après le sommet du mécanisme régional du suivi de l’Accord-cadre d’Addis-abeba tenu à Bujumbura.

Les présidents Cyril Ramaphosa ( RSA), Suluhu Hassan ( Tanzanie), Félix Tshisekedi ( RDC) etaient au tour de l’hôte namibien Hage Geingob.

Le Vpm Jean Pierre Bemba , Christophe Lutundula et le ministre d’Etat Antipas Mbusa ont accompagné le Chef de l’Etat à ce sommet.

CP

Lire aussi

Les plus populaires