RDC : « les RDF/M23 se déguisent en milices d’autodéfense dans plusieurs localités qu’ils prétendent avoir cédées à la force de l’EAC » (JP Bemba)

 

Lors de la réunion du conseil des ministres tenue le vendredi 5 mai 2023, le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a signifié qu’à l’Est du pays la situation sécuritaire demeure préoccupante, principalement dans les territoires d’Irumu, Mambasa, Beni, Masisi, Rutshuru et Nyiragongo.

Selon le compte rendu de cette réunion, Jean Pierre Bemba a indiqué que les RDF/M23 renforcent leur présence massive dans certaines localités du territoire Congolais.

« Par ailleurs, de nouveaux renforts en provenance du Rwanda continuent d’arriver par différents points frontaliers dont Kabuhanga et le Parc National de Virunga. Trois hélicoptères RDF ont effectué plusieurs rotations à Tchanzu », a-t-il dit.


Cependant, le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Défense Nationale et Anciens
Combattants, a présenté tout le tableau lié aux opérations militaires sur le terrain, en mettant l’accent sur les zones perturbées par la coalition RDF/M23.

« Le 29 avril, les RDF/M23 ont enlevé six personnes pour une destination
inconnue dans le Groupement Bweza, créant ainsi une psychose dans les chefs des habitants de cette partie du pays. II est important de noter que les éléments RDF/M23 se déguisent ces jours-ci en milices d’autodéfense dans plusieurs localités qu’ils prétendent avoir cédées à la force de l’EAC, notamment Kibumba, Bishusha, Kizimba, Kibarizo,
Burungu, Usumba, Nyange, Katshura, Bigogwe et Kibatshiro », a informé Jean-Pierre Bemba.

Lire aussi  Ituri : Un acteur politique veut lancer une campagne de collecte des vivres pour les militaires au front

Et d’ajouter, « le 02 mai, les éléments RDF/M23 ont momentanément suspendu tout trafic
sur le tronçon Kalengera-Tongo pour assurer l’acheminement des bétails pillés dans le territoire de Masisi et récupérer ceux abattus le 1er avril par les FDLR ».

A l’Ouest du pays poursuit-il, la situation demeure sous contrôle et reste marquée par la
poursuite de la mission de la Commission de sensibilisation
Intercommunautaire Teke-Yaka, conduite par le Chef traditionnel Mini Kongo dans les provinces de Mai-Ndombe et du Kwilu.

JKM

 

Lire aussi

Les plus populaires