Aminata Namasia : « Ternir mon image ne doit pas etre une habitude tolérée »

La vice-ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Aminata Namasia n’est pas restée indifférente après l’éclatement d’une sale affaire qui a allumé la toile la soirée du mercredi 10 mai.

Dans un message publié ce jeudi 11 mai via son compte Twitter, Aminata Namasia fait une mise au point en mettant en garde ses détracteurs.

« Au-delà de mes charges officielles et publiques, j’ai une vie qui doit être respectée par tous. Un droit garanti à tout congolais par notre Constitution. Ternir mon image ne doit pas être une habitude tolérée », a-t-elle prévenu.


Face à ces rumeurs, Aminata Namasia, dit connaître l’origine de ces attaques : « À la veille des joutes électorales prévues au mois de décembre de cette année, les détracteurs politiques peuvent s’attaquer à mes opinions et actions politiques plutôt que d’opter pour des pratiques tendant à salir ma personne ».

Lire aussi  Réformes judiciaires : Lamuka met en garde l'Ass. Nat. et appelle le peuple à se tenir prêt pour le mot d'ordre comme ce fut le cas en 2015

Pour la vice-ministre, cela pourrait nuire non seulement à ses engagements mais également à l’image de ses collègues hommes mariés et à leurs foyers.

Née le 10 mars 1993, elle est la plus jeune élue du Parlement de la RDC. Elle est titulaire d’un diplôme en Economie Monétaire de l’Université Protestante au Congo (UPC). En dépit de ses responsabilités accrues, Aminata Namasia est une femme célibataire.

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires