Kinshasa : L’opposition accuse Ngobila de « rompre l’élan de mobilisation et l’effervescence suscitées par l’appel à manifester »

 

Dans une conférence de presse animée ce vendredi 12 mai à Kinshasa, le collectif de l’opposition accuse Gentiny Ngobila « de vouloir rompre l’élan de mobilisation pour la marche contre la vie chère qu’il a pourtant minimisée, en imposant des dates différentes à celles choisies par les organisateurs ».

Delly Sessanga, qui a pris la parole au nom de tous les membres de l’opposition, « digère mal que l’Union sacrée a tenu paisiblement sa manifestation au Stade des Martyrs sans que la sécurité soit remise en question ».

« Il y a seulement quelques jours, l’Union sacrée a organisé sa sortie officielle à Kinshasa, la sécurité n’avait pas été remise en question. En plus, les statistiques indiquent que les dernières marches tenues par l’opposition n’ont enregistré aucun dégât sécuritaire… », dit le Président du Parti Envol.


Et de poursuivre : « Ce que fait Ngobila qui ne veut pas céder avec les coutumes du passé que nous avons combattues, c’est rompre l’élan de mobilisation et l’effervescence suscitées par l’appel à manifester contre la vie chère et l’insécurité grandissante, le processus électoral chaotique… ».

Lire aussi  Tshopo : La cour d'appel annule l'élection du gouverneur pour "irrégularités"

En réunion avec les délégués de l’opposition, l’autorité urbaine a décidé du report de cette marche pour des raisons sécuritaires, avant que les initiateurs décident enfin de la date du 20 mai 2023.

Josué Mfutila

 

Lire aussi

Les plus populaires