Autosuffisance alimentaire au Lualaba : Fifi Masuka tâtonne !

 

Le tâtonnement de Fifi Masuka Saïni dans la gestion de la crise de maïs au Lualaba n’est plus à démontrer. Un élément révélateur de l’incapacité tant décriée de la cheffe de l’exécutif provincial à diriger cette jeune entité, déplore un analyste.

Devenue numéro un de la riche province du Lualaba après avoir évincé Richard Mujej son titulaire, Fifi Masuka a toujours fait l’objet des critiques dans la gestion de la province. Plusieurs analystes la traitent de novice championne de la flatterie pour convaincre le chef de l’Etat et ses supérieurs hiérarchiques afin d’être maintenue à son poste. Sans vision aucune dans la direction de la province et de ses secteurs clés lesquels font du Lualaba une fierté de l’ex Katanga, on comprend la cause de son tâtonnement à apporter des solutions efficaces contre la crise de maïs et de surcroît, à l’autosuffisance alimentaire dans sa juridiction. Des analystes branchés sur la question de la famine dans le Lualaba, s’interrogent sur l’avenir de la province sans une vision claire au sommet pour l’autosuffisance alimentaire.

Lire aussi  Kinshasa zéro trou : blague de mauvais goût (Tribune)

Dieu merci, il a fallu le déplacement d’une mission du gouvernement central dans cette partie du pays. Des sources rapportent que pour sa part, Fifi Masuka n’a pas pu convaincre la délégation du VPM Vital Kamerhe. La famine fait rage au grand étonnement se tous, l’autorité provinciale, était pratiquement en dehors du jeu lors des échanges avec les membres du gouvernement.


Face à cette attitude, l’opinion publique s’interroge sur le silence du parlement provincial. Ça sent inévitablement la complicité à l’instar de Kinshasa. Pourtant, l’heure du bilan va bientôt sonner. Chacun doit rendre compte à l’autorité suprême de ce qu’a été son travail pour mériter la confiance.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires