Marche de l’opposition à Kinshasa : Une dizaine des manifestants dont un élu interpellés

Les accrochages continuent à s’intensifier sur l’avenue Kianza située dans la commune de Ngaba entre les militants de l’opposition et la force de l’ordre ce samedi 20 mai.

Sur le terrain, la force de l’ordre a mis la main sur une dizaine des manifestants. Parmi eux, le député provincial Mike Mukebayi conduit dans une jeep de la Police.

Depuis la matinée de ce samedi 20 du mois en cours, l’avenue Kianza est en fièvre, les jets de projectiles s’observent du côté manifestants empêchés par la force de l’ordre de semer la panique.


Des pneus sont brûlés, des cas de blessure sont enregistrés du côté manifestants mais aussi de la police. Pour le moment, la situation reste inchangée, des crépitements des balles et l’usage des gaz lacrymogènes s’observent sur place.

Certains manifestants crient au scandale et accusent Félix Tshisekedi d’instaurer la dictature pour s’éterniser au pouvoir.

Lire aussi  Kasaï-Oriental : Le Directeur provincial de l'EPST "condamne la vandalisation du bâtiment des écoles Nkesha et Bubanji"

« Nous n’allons pas abandonner ! Monsieur Tshisekedi est un dictateur, il veut nous intimider pour s’éterniser au pouvoir, il ne va pas s’offrir un second mandat, trop c’est trop », déplore un des manifestants accroché par notre rédaction.

Cette marche vise à décrier la vie chère, l’insécurité dans l’Est et un processus électoral chaotique.

Frank Kalonji

Lire aussi

Les plus populaires