Marche de l’opposition : Fabrice Puela condamne la répression policière et exige des enquêtes urgentes (Communiqué)

 

Dans un communiqué ce samedi 20 mai, le Ministre des Droits humains, Me Albert-Fabrice Puela a condamné, avec la dernière énergie, les actes de répression perpétrés par les éléments de sécurité face aux manifestants de l’opposition contre l’insécurité dans l’Est de la RDC, la vie chère et un processus électoral « chaotique ».

Dans ce document, ce membre du Gouvernement a appelé à une responsabilisation collective et individuelle pour intérioriser les impératifs sécuritaires.

« Les actes de brutalité tant sur les mineurs, les compatriotes majeurs, que sur les acteurs politiques ne sont en aucune façon acceptables », a-t-il réagi.


Et de renchérir : « Nous en appelons à une responsabilisation collective et individuelle pour intérioriser les impératifs sécuritaires : le non enrôlement des mineurs dans les combats politiques, le respect tant des lois de la République, que des orientations des autorités politico-administratives ».

Par ailleurs, Me Albert-Fabrice Puela a fait savoir que le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions et du respect des droits de l’homme, « ne tolère aucunement la violation de ceux-ci quelle qu’en soit la motivation ».

Lire aussi  RDC : Tshisekedi attendu à Butembo ce jeudi

Pour ce faire, le Ministre des Droits de l’homme a exigé de la justice « des enquêtes urgentes pour que les responsabilités soient établies sur les différentes violations constatées des droits de l’homme pour que ce cycle de violence n’appartienne plus qu’au passé ».

La ville de Kinshasa a vibré, ce samedi 20 mai, sous le rythme de manifestations de la jeunesse de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) soutenant les institutions de la République et des leaders de l’opposition pour dénoncer l’insécurité dans l’Est de la RDC. Plusieurs blessés et arrestations ont été signalés lors de cette manifestation.

José Muyaya

 

Lire aussi

Les plus populaires