Moïse Katumbi lors de la marche de l’opposition : « Ils sont en train de tirer des gaz lacrymogènes, tout ça c’est monsieur Tshisekedi »

Moïse Katumbi, comme tous les autres leaders de l’opposition, est dans les rues de Kinshasa ce samedi 20 mai pour marcher contre plusieurs maux qui gangrènent le pays dont ils reprochent au régime actuel.

Le président d’Ensemble pour la République, visiblement consterné par la répression policière lors de cette manifestation, indexe le Président de la République comme responsable de ces actes.

« C’est triste ! Vous voyez, ils sont en train de tirer des gaz lacrymogènes, au début c’était avec des balles réelles. Tout ça, c’est monsieur Tshisekedi, c’est très triste. Nous étions avec lui à l’opposition. Et même si on ne doit même pas respecter la population congolaise qui veut marcher parce qu’il y a la vie chère, il n’y a rien qui ne marche dans le pays, il y a la corruption… c’est triste ! », a regretté Moïse Katumbi.


Cet opposant éprouve de la peine que ces actes se déroulent sous le régime de celui qui était avec lui au sein de l’opposition.

Lire aussi  "La loi des finances 2021 devra allouer une part considérable à la lutte contre l'insécurité dans l'Est" (J. Bamanisa à Mayo)

« Il doit revoir ce qu’on se disait dans le temps, qu’on doit sauver le peuple congolais, qu’on ne doit pas faire du mal au peuple congolais. Si ça venait de quelqu’un d’autre, je sera d’accord, pas Félix », souligne Moïse Katumbi.

Cette marche qui, selon l’opposition, devait démarrer au rond-point Super Lemba, a eu comme point de départ Kianza où plusieurs arrestations ont été signalées dans le rang des manifestants.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires