Bukavu : Au moins 4 morts suite à l’écroulement du mur d’une école à Bagira

 

Dans la commune de Bagira, en ville de Bukavu (Sud-Kivu), le mur du Complexe Scolaire Omega la Merveille s’est effondré jeudi l’après-midi. Cet incident malheureux a causé la mort d’au moins quatre (4) personnes. Cependant, les habitants du milieu critiquent le silence des autorités communales, urbaines et provinciales, qui n’ont pas encore fait de constat sur les lieux.

Selon certains témoignages, il se pourrait que d’autres personnes soient encore ensevelies sous les décombres, ce qui augmenterait le bilan des victimes. Malheureusement, aucune intervention des autorités communales, urbaines ou provinciales n’a été signalée jusqu’à présent.

Une femme grièvement blessée et transférée à l’hôpital a malheureusement succombé à ses blessures, selon la société civile communale de Bagira.


Selon certains témoins présents sur le site, trois (3) maçons travaillaient à la construction de piliers de soutènement. Malheureusement, il semble qu’aucun d’entre eux n’ait pu échapper à l’effondrement du mur. Cependant, des doutes subsistent, car aucune action n’a été entreprise pour éclaircir cette situation. Il est à noter que les travaux étaient effectués sous le mur de l’immeuble en dur, comme l’a confirmé la société civile.

Lire aussi  Kasaï : Journée Mondiale de l'arbre, le ministre de l'environnement invite la population au reboisement et à la conservation de la nature

Des pertes matérielles importantes

Parmi les personnes décédées, on compte des responsables du Complexe Scolaire Omega la Merveille, dont le directeur nouvellement engagé. D’autres sources évoquent également la présence d’un autre membre du personnel éducatif en provenance d’ailleurs, ainsi que la fillette Tatiana, dont les parents étaient liés à l’école.

En plus des pertes en vies humaines, l’effondrement du mur a également causé des dommages aux salles de classe, aux bureaux, ainsi que le pillage de documents et autres matériels importants de l’école. Cet incident survient à quelques semaines de la rentrée scolaire 2023-2024, épargnant ainsi de nombreux élèves du drame.

Le terrible incident au Complexe Scolaire Omega la Merveille a suscité l’indignation au sein de la communauté locale, qui attend toujours une réponse des autorités compétentes.

David Lupemba

Lire aussi

Les plus populaires