Insécurité au Nord-Kivu : Plus de 1000 ménages vivent le calvaire à Masisi

 

Ils sont au total mille deux cent quatre-vingts-dix-sept (297) ménages des déplacés de guerre fouillant les affres des terroristes du M-23 soutenus par l’armée Rwandaise (RDF), vivant sans assistance depuis plus d’une année maintenant, cantonnés dans différents sites à Biho, au territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Outre le manque d’assistance humanitaire, ils sont frappés par la malnutrition. Pour illustration, cinq (5) personnes dont deux (2) enfants en sont mortes et tant d’autres les deux (2) mois écoulés.

Le société civile, qui livre l’information, affirme aussi que ces vulnérables de la guerre sont venus de la localité de Karenga, groupement des Bashali-Mokoto et du village Burungu. Si les uns sont natifs du même territoire, les autres sont venus même de celui de Rutshuru.


Les rebelles du M23/RDF sont auteurs de la grande soufrance tant sécuritaire que sanitaire que traverse la population des territoires de Nyiragongo, Masisi et Rutshuru, trois (3) entités qu’ils contrôlent dont deux en grande partie.

Lire aussi  Flash : Bienvenu Liyota (PCA) et Bilenge Abdallah (DG) nommés à la RVA

JC Mbafumoja

 

Lire aussi

Les plus populaires