RDC : Cette mise au point de l’EPST sur la polémique des résultats de l’Examen d’Etat 2023

 

Une polémique a entouré la publication des résultats de l’Examen d’État, édition 2023, provoquant un débat viral sur les réseaux sociaux et dans les médias. Selon la cellule de communication du ministère de l’EPST (Enseignement Primaire, Secondaire et Technique), cette controverse a été suscitée par la diffusion d’une lettre de la Sœur Préfet du Lycée Boyokani, Révérende Thérèse Malema Nsawawa.

Suite à cette affaire, la sœur Préfet et les parents de son école ont été « sévèrement mis en garde » par l’Inspecteur Général de l’EPST, Jacques Odia Musungayi, car « ils consultaient les résultats de l’Examen d’État avec le Code de l’Édition 2022 au lieu du Code 2023 », indique la cellule de communication.

La mise au point de l’Inspecteur Général de l’EPST, relayée par la Cellule de Communication de l’EPST via le Conseiller chargé de Communication du Ministre de l’EPST, faisait état de la découverte de certains élèves qui avaient réussi lors de la consultation des résultats avec le bon code.


Celle-ci affirme que la publication des résultats de l’Édition 2023 a été effectuée en utilisant les fenêtres de l’année 2022 chez les opérateurs de téléphonie mobile chargés de rendre les résultats publics en premier lieu, avant la publication du Palmarès officiel.

Lire aussi  ESU-LMD : "La réforme, il faut la faire même si elle démarre avec des ratés, sinon on ne la fera jamais" (Muhindo Nzangi)

Selon la même source, cela a engendré des réclamations et une certaine confusion, car certains ont consulté “les mauvais résultats de l’année 2022”. Par la suite, les fenêtres de 2022 ont été clôturées.

« Cependant, certaines personnes avaient déjà consulté les résultats corrects ou incorrects. Le Palmarès officiel vient apporter des clarifications et confirmer les résultats de l’Examen d’Etat », note la cellule de communication de l’EPST.

Et de préciser : « Aucun recours n’a été traité, contrairement à ce que certains ont prétendu de manière trompeuse. Les succès et les échecs demeurent tels qu’ils ont été initialement publiés, à moins qu’il y ait eu une mauvaise consultation antérieure, mais ceux-ci sont maintenant clarifiés par le Palmarès officiel ».

Le ministère de l’EPST « invite donc l’opinion publique à prendre en compte les résultats tels que confirmés par le Palmarès ».

De folles rumeurs autour de ce dossier ont commencé à faire le tour de la toile depuis vingt-quatre (24) heures. Certains évoquaient « la publication des résultats émanant du traitement des recours ».

Lire aussi  Kasaï : Un député distribue des fournitures scolaires dans quelques écoles de Tshikapa

David Lupemba

Lire aussi

Les plus populaires