Justice : Transférés à la prison d’Angenga, près de 15 prisonniers originaires du Nord-Kivu « vivent le calvaire » (Alerte)

 

Ils sont près de quinze (15) prisonniers, condamnés pour divers griefs, originaires de Beni (Nord-Kivu) et transférés dans la province de l’Equateur, qui vivent le calvaire dans la prison militaire d’Angenga, à plus de 5 000 kilomètres de leur territoire. L’alerte vient de maître Achille Kapanga, défenseur des droits humains et notable dans la région de Beni.

C’est depuis plusieurs années maintenant que ces derniers y ont été envoyés. Maître Achille Kapanga, qui indique avoir saisi l’auditeur général des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) à Kinshasa/Gombe pour ce dossier, affirme que les familiers à ces détenus ont du mal à les rendre visite au regard de la distance qui les sépare.

‹‹ Ces condamnés sont là, ils ne savent pas recevoir ni visite ni assistante de la part de leurs familles, ce qui rend leurs vies très difficiles. Un condamné a droit quand-même à une visite ou une assistance ››, a-t-il dit.

Lire aussi  Bernard Takaishe aux bénéficiaires de la grâce présidentielle : "Ce n'est pas un chèque en blanc qu'on vous offre, cette mesure n’efface pas les crimes commis"

Et d’ajouter : « Certains parents ne savent même pas si leurs fils sont encore vivants ou ils sont déjà morts ».

Ce défenseur des droits humains indique qu’il est opportun que les autorités compétentes s’y penchent urgemment, et ce, cherchant une mesure pouvant conduire au rapatriement de ces prisonniers dans leurs milieux d’origine soit dans des provinces voisines du Nord-Kivu pour permettre à leurs proches de leur rendre visite et s’imprégner de leur état de santé.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires