Législatives provinciales : 343 candidatures jugées irrecevables par la CENI (Liste provisoire)

 

Dans son communiqué rendu public ce vendredi 29 septembre, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a rendu public la liste provisoire des candidatures recevables et irrecevables à aux élections des députés provinciaux du 20 décembre 2023. Elle a également publié la liste des partis et regroupements politiques ayant atteint le seul de recevabilité.

Dans ce document parvenu à ACTU7.CD, la centrale électorale renseigne que sur un total de quarante-neuf mille cinq cent cinquante-deux (49.552) candidatures réceptionnées, quarante-neuf mille deux cent et neuf (49.209) dossiers ont été déclarés recevables et trois cent quarante-trois (343) irrecevables.

La CENI précise, par ailleurs, que ce chiffre comprend 72% d’hommes et 28% de femmes. De ces candidatures, trois cent quarante-neuf (349) sont des candidats indépendants, treize mille neuf cent quarante-trois (13.943) présentés par le partis politiques et trente-cinq mille deux cent soixante-quatre (35.264) candidats présentés par les regroupements politiques. Ce, conformément aux conditions reprises aux articles 9,10, 15,21 alinéa 1, points 1,3 et 4 ainsi que 22 alinéa 1, point 3 de la loi électorale.

Lire aussi  "L'heure a sonné pour le développement de Maï-Ndombe" (Aimé Pascal Mongo Lokonda à la population d'Inongo)

La liste provisoire des candidats ainsi publiée est affichée aux antennes de la CENI du ressort de chaque circonscription électorale, qui est disponible sur le site www.ceni.cd.

Pour ce faire, la CENI rappelle aux candidats indépendants, aux partis ainsi qu’aux regroupements politiques qu’en vertu des dispositions de l’article 25 de la loi électorale, les contestations relatives à la validité des candidatures à l’élection des députés provinciaux sont portées devant la Cour d’Appel faisant office des cours administratives d’appel dans un délai de cinq (5) jours, à dater de la publication de la liste provisoire des candidatures. Conformément aux dispositions de l’article 27 de la loi électorale, les cours administratives disposent de dix (10) jours ouvrables pour rendre leurs décisions à compter de la date de leur saisine.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires