Assemblée Provinciale de Kinshasa : La session ordinaire de septembre ouverte à travers un communiqué sur les réseaux sociaux faute des moyens

 

Décidément, les kinois ne panseront pas si tôt leur plaie ouverte par le désordre multiforme au sommet de la ville province de Kinshasa. Les bourdes se succèdent comme jamais auparavant.

La dernière en date est ce communiqué de Godé Mpoyi, président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, APK publié sur les réseaux sociaux ouvrant la session ordinaire de septembre de l’organe délibérant de la capitale congolaise. Godé Mpoyi justifie l’acte par la nécessité d’être de coeur avec leurs collègues des autres Assemblée provinciales du pays qui broient du noir depuis des mois. Ainsi, insiste- t – il sur le manque des moyens comme motif majeur.

Les députés provinciaux de Kinshasa n’ont pas d’autres choix que de se présenter dès ce lundi 02 octobre sur l’avenue Colonel Ebeya commune de la Gombe pour le début des travaux afin de clôturer en beauté la mandature. Les kinois auront tout vécu. Il y a lieu de se demander le bien fondé du dernier budget de l’exécutif provincial au moment où, le social des populations kinoises n’a pas été au rendez-vous cinq ans durant. La capitale congolaise se meurt de sa belle mort faute des autorités soucieuses de son développement. Que Godé Mpoyi ouvre la session ordinaire de septembre sur les réseaux faute des moyens avant de s’envoler pour la France où selon le document, il doit répondre à un rendez-vous médical, cela, devrait choquer les bonnes consciences.

Lire aussi  Le pape François gifle Ambongo depuis le Vatican!

L’hôtel de ville de Kinshasa surendetté, manque des moyens pour financer une session de l’Assemblée provinciale. Il y a anguille sous roche sans conteste. Les raisons avancées ne tiennent pas debout selon des analystes qui jettent l’anathème sur les gestionnaires sortants de la ville.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires